dimanche 19 avril 2015

Cyber : le 5ème espace de combat US dès les années 2000

Comme nombre d’armées occidentales, l’U.S. Army en 2003 est toujours organisée sur un système de renseignement issu de la guerre froide. Durant l’offensive américaine de mars-avril 2003, les fibres optiques irakiennes déployées pour parer les capacités alliées de guerre électronique (retour d’expérience irakien de la guerre de 1991) constituent une cible prioritaire des bombardements. Les capacités de guerre électronique et de SIGINT sont aussi utilisées. Les matériels ne sont alors généralement pas adaptés à l’émergence de l’Internet sur les ondes et de la téléphonie mobile. Néanmoins, des forces spéciales écoutent ce réseau irakien, en détruisent des parties ou injectent des virus informatiques [1].  
Dans @WAR, Shane Harris nous offre une vue d’ensemble de la guerre sur les réseaux, notamment depuis cette période, et pas seulement Internet. Etayé par de nombreux exemples, son ouvrage relate avec talent l’histoire de ce qu’il considère comme la première cyberguerre et nombre de développements. Retour sur la guerre d'Irak et autres attaques majeures.
@war